AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sionnach [Femme] [Personne libre] [Prophétesse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sionnach

avatar

Messages : 1

MessageSujet: Sionnach [Femme] [Personne libre] [Prophétesse]   Mer 4 Aoû - 21:55

Prénom : Sionnach
Nom : Personne ne lui connaît de nom.

Statut : Personne libre... à nul qu'elle cette appellation ne peut mieux convenir.
Origine ethnique: Eiralienne, probablement... qui sait ?

Age : Il est très difficile d'avoir une idée de son âge. Assez vigoureuse pour être jeune. Assez sage pour être très âgée...
Sexe : Féminin.

Histoire : Son histoire, peut-être que les vieux tassés et racornis assis au coin des cheminées pourraient vous la dire, en partie. Mais elle ressemble plus à une légende qu'à un véritable récit. De plus, les versions divergent d'un village à l'autre et si certains éléments se rencontrent, d'autres se dispersent dans un flou qui laisse la place à toutes les interprétations possibles...

On raconte qu'elle serait apparue il y a plus de vingt ans. Une jeune fille étrange qui serait venue en aide à trois voyageurs perdus, transis de froid. Elle les aurait guidés vers un chemin menant à un village qu'ils auraient assurément manqué dans les ténèbres grandissantes d'un soir d'hiver pluvieux. Pour certains il s'agissait de Yerann, ce hameau abandonné depuis, tombé en ruines, mais Yerann est en ruines depuis bien trop longtemps pour ça. Pour d'autres, c'est Orda, plus au Nord, mais Orda est presque une ville, ses routes sont bien tracées... En fait, nul ne sait avec certitude de quel village il s'agit, ni les noms des trois voyageurs.

Plus tard, on l'aurait vue de loin en loin, une silhouette furtive, passant dans la brume des forêts, ou une forme droite et silencieuse assise sur une de ces pierres sculptées de spirales usées par le temps, au bord du chemin. Elle serait parfois là pour remettre les égarés sur leur chemin, pour leur montrer un abri pour la nuit. D'autres fois, au contraire, elle entraîne les imprudents vers le coeur des bois, où plus aucun chemin n'existe, et on ne les revoit plus, ou plus pareils. Yorel le Blanc serait l'un de ceux-là. Un bûcheron rude à la tâche, solide et fort. Il a disparu un jour, et personne n'a jamais su ce qui lui est arrivé. Quand il est revenu, il avait les yeux blancs, le visage hagard et les cheveux gris. Et il portait sous l'oeil un tatouage bleu. On l'aurait réchauffé, nourri, lavé, et même sa soeur ne reconnaissait plus son visage amaigri ni ses mains, naguère si fortes, et maintenant animées d'un tremblement permanent. Yorel n'a plus ouvert la bouche que pour annoncer aux siens qu'il fallait rentrer les bêtes, que la tempête venait. Le ciel était bleu, mais il ont écouté. Et la tempête est venue, et les bêtes étaient à l'abri. Il a parlé encore quand la rivière a emporté le pont, ou que les loups se sont approchés du village. Mais c'est tout.

Elle est apparue plusieurs fois dans les villes et villages du pays, toujours à l'improviste. Elle a marché parmi les gens, droit vers son but, et ce but était un homme, ou une femme. Elle lui a dit quelques mots, avant de repartir par où elle était venue. Un des hommes est mort, tout blanc de frayeur. Une des femmes a eu enfin, l'année suivante, l'enfant qu'elle désespérait d'avoir. Une autre a réussi à se débarrasser de la maladie qui tuait ses arbres fruitiers, et encore un autre, c'est ses chèvres qu'il a guéries par la suite. Aucun de ces gens n'a accepté de parler de ce qu'elle avait dit. Surtout le mort.

On l'appelle la Prophétesse ou la Sorcière ou la Femme-Esprit, et on en a peur, des contreforts de la Montagne-Serpent aux rives du fleuve, et même au-delà, dans les Méridianes. Pourtant on ne l'y a jamais vue, mais les rumeurs courent... Sans doute est-ce à cause d'elle que presque personne ne se risque jamais du côté de Géara. On dit que les ruines de l'antique cité sont son domaine à elle, qu'elle y règne sur un peuple d'hommes et de femmes ravis au monde, comme Yorel, qui parfois se transforment en animaux, ours, loups, sangliers. Quelques inconscients ont tenté l'expérience, et ils ne sont pas tous revenus.

Voilà son histoire... Difficile d'en dire plus, sans rapporter des récits qui tiennent du mythe plus que de la réalité...
Quoique là, déjà, quelle est la part de réalité ?
Il y a, dans les forêts du Slianathaír, une femme qu'on nomme Sionnach.
C'est la seule certitude qu'on ait...

Description physique : Question difficile...
Elle est brune, ça à peu près tous sont d'accord. Brune, avec des yeux transparents.
Elle est svelte et vive, forte, rapide comme une bête de la forêt, ça aussi, c'est à peu près sûr.
Mais là où tous les témoignages concordent, c'est sur les tatouages. Des tatouages bleus, volutes, spirales, formes géométriques qui ornent sa peau, tout ce qu'on voit d'elle, le visage, les bras, les jambes. Des dessins qui rappellent ceux qu'on trouve sur les pierres sculptées, ou dans l'écorce des très vieux arbres...
Elle est vêtue de peaux souples et de fourrures, et porte des colliers et des bracelets ornés d'os et de plumes, de petites pierres colorées. Et à sa ceinture, pend un couteau dans une gaine, un couteau à lame courbe. Personne n'en a jamais vu la lame. Il paraît qu'elle est noire et absorbe les âmes...

Description psychologique : Question sans réponse...
Personne ne la connaît. Ceux qui lui ont parlé se taisent. Ceux qui l'ont rencontrée sont différents.
Difficile de savoir si elle cherche à venir en aide ou a détruire, on dirait que son influence change selon des motivations qu'elle est seule à connaître, seule à voir...
On ne l'a jamais vue sourire. Ni pleurer. Comme si ces sentiments n'étaient pas en elle... Mais qui sait ?
Personne ne la connaît, et elle ne viendra pas elle-même vous dire qui elle est... Alors quelle importance ?
Tenez-vous loin d'elle, ça vaut mieux...
On ne sait jamais...

Allégeances, liens hiérarchiques


Aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Loup
Admin

avatar

Messages : 356

MessageSujet: Re: Sionnach [Femme] [Personne libre] [Prophétesse]   Mer 15 Déc - 14:26

Bon... après moultes déribélations... débéli... débilé... moultes paroles, tu es validée, ô mystérieuse et vaguement inquiétante prophétesse. Bonne chance, et essaye de ne pas trop traumatiser les paysans d'chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sionnach [Femme] [Personne libre] [Prophétesse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus rien, ni personne. (libre)
» (F) Crazy sister • 1 personne (LIBRE)
» - Le réveil de la Prophétesse - La Voie du Temps, Première Partie [solo]
» Deploiement de l'Escadron Vert + Plan de la Prophétesse
» La prophétesse du culte de Kalumbra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps des Loups :: Présentation des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: