AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anne de Kelsborough [Dame]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anne de Kelsborough

avatar

Messages : 9

MessageSujet: Anne de Kelsborough [Dame]   Dim 10 Nov - 19:11

Prénom : Anne
Nom : de Kelsborough

Statut : Dame (mère du baron de Castelys)
Origine ethnique: Eiralien

Age : 41 ans
Sexe : Féminin


Histoire : C'est en l'an de grâce 124, dans la paisible châtellenie de Kelsborough, au nord de Kevalis, que naquit la future baronne de Castelys. Pour Anne, l'évocation de sa terre natale remémore toujours de vieux souvenirs d'enfance, années d'insouciance passées à courir les paisibles plaines en compagnie de ses frères, des journées à visiter les échoppes de Rossburh, des après-midi passés à l'ombre d'un arbre fruitier ou à se rouler dans les champs de blé. Les premières années de sa vie, elle ne s'en souvient qu'à travers de ces journées d'été, faites de bonheur et d'un sentiment de sécurité.

A bien y réfléchir, ce furent probablement les seules années heureuses de toute sa vie. Les escarmouches des lydanes avaient toujours été une ombre plus ou moins inquiétante et menaçante pour les habitants de Kevalis, particulièrement exposés à cette menace. L'invasion de 136, bien que repoussée, fut le premier tournant : deux des frères d'Anne moururent au combat cette année-là. La destruction de Rossburh deux ans plus tard obligea la famille à fuir, par crainte que les armées lydanes ne s'en prennent à Kelsborough, vulnérable. Anne et sa famille ne rentrèrent chez eux qu'une fois la guerre terminée, pour trouver leur terre anéantie, les maisons incendiées, le château en ruines et tous leurs biens pillés. Avant la guerre, Kelsborough était une famille assez aisée. L'invasion avait provoqué leur ruine.

La ruine de leur maison compliquait les plans de son père pour trouver un époux à Anne. Au sortir de la guerre, qui accepterait de prendre une épouse dont la dot serait aussi maigre ? Enfant, Anne avait rêvé d'épouser un haut personnage de Kevalis. Elle aurait pu devenir comtesse, et visiter sa famille quand elle le souhaitait, et jouir d'un rang plus élevé que les siens. Elle aurait pu y parvenir : elle était belle, et sa maison avait été riche. Mais désormais, sa beauté seule n'y suffirait pas. On décida de la marier à un noble des Terres Méridianes, dont elle n'avait jamais entendu parler, et qui, disait-on, était âgé. La perspective d'épouser un vieux seigneur de cinquante ans la répugnait; elle refusa, mais personne ne considéra son avis. Le seigneur en question s'appelait Hugues de Castelys : c'était un baron, déjà marié deux fois, et deux fois veuf. Ses défuntes épouses ne lui avaient donné aucun héritier, et le vieux Hugues commençait à désespérer pour sa succession. "Probablement impuissant ou stérile", avançait le père d'Anne. "Dans tous les cas, il mourra vite. Tu seras sa veuve, et tu disposeras de ses biens."
Le seigneur de Kelsborough s'était trompé, autant sur la stérilité de son gendre que sur sa mort prochaine. Sa fille partit en 142 pour Castelys, loin des siens, épouser un homme de plus de trente ans son aîné. Elle ne revint pas. Dès la première nuit, il sembla que l'union ait porté ses fruits : les premiers signes de sa grossesse se manifestèrent peu de temps après. L'enfant fut appelé Philippe, du nom du père d'Hugues. Le couple n'en eut jamais d'autre, mais Anne avait, dès la première année, fait ce qu'on attendait d'elle : elle avait préservé la maison de Castelys de l'extinction.

Elle ne s'habitua jamais vraiment aux Terres Méridianes, regrettant toujours les terres où elle avait grandi. Castelys ne différait pourtant pas tellement de ce qu'elle avait connu; mais elle n'était plus aussi jeune, et avait perdu le goût de s'extasier à tout et n'importe quoi. Sa relation avec son époux était simple; il y avait du respect entre eux, mais rien qui ne s'apparentait à de l'amour - sentiment auquel elle ne croyait guère, de toute façon. Elle accomplissait son devoir conjugal en bonne épouse, mais sans enthousiasme. Son seul bonheur résidait dans la personne de son fils. Elle fut pour lui une mère protectrice, étouffante même.
Alors qu'Hugues prenait de l'âge, Anne s'émancipa peu à peu de son mari. Elle s'intéressa à la gestion de la baronnie, n'hésitant pas à donner son avis. Hugues ne s'y opposa pas : malgré ce qu'elle pensait de lui, c'était un homme ouvert d'esprit qui ne dénigrait pas les femmes. Il n'en allait pas de même pour certains de ses conseillers, mais Anne était une femme de poigne, qui sut faire entendre sa voix.

Son époux mourut au début de l'année 164. Devenue veuve, et voyant son fils accéder au titre de baron, Anne sut qu'elle ne venait pas seulement de gagner sa liberté : elle avait également gagné le pouvoir. Bien décidée à diriger la baronnie, elle savait qu'elle n'aurait aucun mal à gouverner son fils, naïf et influençable...



Description physique : Encore séduisante malgré son âge, Anne est une grande femme à la taille fine. N'ayant porté qu'un enfant, son corps n'a pas énormément changé avec le passage des années, même si ses courbes ne sont plus aussi fermes qu'à l'époque de ses vingt ans. C'est une femme élégante, qui aime capter le regard, jouant de sa longue chevelure blonde et de ses yeux marrons; non pas pour le seul plaisir de plaire, mais parce qu'elle considère que le bien-paraître est une expression de pouvoir. Elle est vêtue de tenues sophistiquées, grandes robes de soie conçues par des artisans de Falyse qui coûtent une petite fortune. Elle dissimule ses premières rides derrière d'épaisses couches de maquillage, si bien que l'on s'étonne souvent en la voyant d'apprendre qu'elle vient de passer la quarantaine.


Description psychologique : Anne est une femme orgueilleuse, attachée à son prestige et à ses ambitions. Peu encline au laisser-aller, elle montre rarement ses émotions, même lorsqu'elle est tenaillée par le doute. Habile et volontaire, elle a apprit seule à connaître les rouages du pouvoir et le jeu des alliances. Le fait de n'avoir été, dans sa jeunesse, qu'un pion destiné à un mariage politique, d'avoir dû se cacher pendant la guerre alors que ses frères mouraient au combat, et que la seule chose que l'on ait attendu d'elle fut de donner un héritier à son époux, l'a enfermé malgré elle dans un rôle passif, propre à sa condition de femme. A présent veuve, elle ne désire qu'une chose, se libérer de cette condition.
Se sachant ingénieuse, elle méprise souvent les hommes qui se sont permis de la rabaisser à cause de son sexe, alors que ceux-ci étaient bien souvent dénués de toute intelligence et de tout courage politique. Elle tire néanmoins profit du dédain dont elle est victime, car il lui permet de mieux duper son entourage.

Manipulatrice, elle entend tirer les ficelles sans jamais se mettre en avant, et ne voit dans les titulaires du pouvoir que des marionnettes qu'elle peut mener à sa guise. Elle a agi ainsi avec son époux, et entend continuer avec son fils. Elle éprouve toutefois une affection très grande pour ce dernier, alors qu'elle méprisait son mari. Mais elle est persuadée que Philippe a hérité de la naïveté de son père, et pense qu'elle agit pour son bien en lui évitant de prendre de mauvaises décisions. Elle entretient avec son fils une relation fusionnelle depuis l'enfance de celui-ci, et beaucoup la jugent, à raison, comme une mère étouffante et castratrice.



Note : Kelsborough n'est que la terre de naissance d'Anne, elle n'a pas vocation à y retourner et n'a aucun droit dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Loup
Admin

avatar

Messages : 356

MessageSujet: Re: Anne de Kelsborough [Dame]   Lun 11 Nov - 13:30

Rien à redire dans cette fiche... Même en cherchant bien.

Si, juste, à garder en tête que si Philippe de Castelys est le seul héritier, la seule barrière entre la famille et son extinction, il est hors de question de lui faire courir des risques réels sur le champ de bataille tant qu'il ne s'est pas reproduit... A moins qu'il ne soit inconscient, auquel cas ses pairs le lui feront bien sentir.

Fiche validée.

Si tu veux rajouter des gamins pour contourner cet écueil, pas de souci : un MP pour que je l'édite, mais, dans l'état actuel, la fiche passe comme papa dans maman.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anne de Kelsborough [Dame]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Oscar et la dame Rose
» Notre Dame de Paris
» Nyrlae [Dame protectrice de Daranovar]
» Morwën, la dame sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps des Loups :: Présentation des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: