AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maison de Peyrefendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Loup
Admin

avatar

Messages : 356

MessageSujet: Maison de Peyrefendre   Mar 21 Mai - 16:37

~ Maison de Peyrefendre ~
Kevalis

Roland de Peyrefendre

fils d'Edwin de Peyrefendre

et de Lucie de Sablerive

47 ans, veuf d'Edwige de Remilly, vassale d'Auriale

7 enfants : 3 fils et 4 filles, tous mariés et avec des enfants, à l'exception d'un fils, encore célibataire.
Paul de Peyrefendre est le fils aîné, et l'héritier
Guy de Peyrefendre est le deuxième fils.

Pas de frères et sœurs, morts pendant la Guerre Sainte ou de maladie. Des cousins et cousines à foison.


Origines et âge de la Maison


Cette Maison est âgée de 750 ans, c'est l'une des plus anciennes d'Eiralie. Elle est typiquement représentative de la noblesse guerrière qui a gagné ses titres l'arme à la main. A noter qu'en l'an 160 après la Chute fut conféré au comte Roland de Peyrefendre le titre de Général Protecteur des Marches de l'Est, et celui-ci fit modifier son blason pour y ajouter une tour.

Domaine


Le domaine de Peyrefendre se situe tout à l'ouest du Kevalis, à la frontière avec l'Avranie et l'Acrogée. Néanmoins, depuis sa nomination, le seigneur de Peyrefendre réside à Rossburh. Avec les vassaux directs et indirects, la Maison de Peyrefendre contrôle toute la moitié Nord du Kevalis.

Ressources


Agriculture de toutes sortes, la terre est riche et nourricière, et le domaine de Peyrefendre est le plus gros exportateur de nourriture, avec celui d'Auriale : le Kevalis est connu pour être le grenier à blé de l'Eiralie.
L'autre ressource principale de Peyrefendre en particulier sont ses chevaux : cette famille a développé une race unique de chevaux de guerre, qui équipe la fine fleur de la cavalerie lourde eiralienne, des animaux à la fois puissants et endurants, issus du croisement de chevaux de selle et de chevaux de trait, dressés pour la guerre.
Mais de toute manière, à peu près tout ce qui pousse peut être cultivé en Kevalis, et tous les animaux peuvent y être élevés.
Un grand nombre de vassaux de Peyrefendre ont de grandes futaies qui donnent un très bon bois de construction.

Sujets


Tous les barons et châtelains du Nord du Kevalis.

Caractéristiques et particularités


Roland de Peyrefendre est un homme dur, marqué par la Guerre Sainte et la perte de nombreux amis. Il hait les Lydanes par-dessus tout, et c'est également quelqu'un de très traditionaliste, qui n'apprécie pas du tout de voir une femme sur le trône. Cependant, il est aussi, comme toute sa famille, d'une loyauté sans faille envers son suzerain. C'est un homme sévère, austère, dur avec lui-même comme avec les autres.

Relations diplomatiques avec les autres maisons


Rapport à la Couronne et à la Maison Higden : La Maison de Peyrefendre n'a pas toujours approuvé les réformes conduites par la Couronne, et ne s'est privée de le dire. Mais elle s'est toujours montrée d'une loyauté totale et d'une compétence indiscutable. Actuellement, l'ascendance lydane et le sexe d'Iseult sont causes de frictions, et la Maison de Peyrefendre est susceptible de faire pression concernant certains sujets, notamment le mariage de la Reine. Mais, pour autant, elle reste une alliée historique et fidèle de la Couronne.

Vieu-Roc : Il n'y a pas spécialement de problème entre les deux Maisons, même si la Maison de Peyrefendre aimerait bien que les Vieu-Roc témoignent un peu plus d'empressement à soutenir la Couronne dans cette période difficile.

Hauteroc : Roland de Peyrefendre a la mémoire longue, et n'a pas apprécié le manque de loyauté qu'a témoigné la famille de Kassel lors du coup d'état. Depuis, toutes les tentatives de rapprochement se sont soldées par des échecs.

Ubrön : Les relations entre la Maison d'Ubrön et celle de Peyrefendre sont historiquement bonnes, car il existe une longue relation, et une tradition selon laquelle le comte d'Ubrön et ses vassaux louaient leurs hommes, des gens rudes et habitués aux longues marches et au combat à l'arc notamment, à l'armée du Kevalis, en échange de nourriture pour les familles des personnes en question.

Auriale : La Maison de Peyrefendre et celle d'Auriale sont des alliées historiques et ont toujours su travailler en bonne intelligence face à la menace lydane. Cela étant, la traditionnelle obséquiosité des comtes d'Auriale a toujours eu tendance à agacer les Peyrefendre. Roland de Peyrefendre sait que Philippe d'Auriale jalouse son statut de Général protecteur des Marches de l'Est, mais il s'estime tout simplement meilleur, et leurs rapports, quoique constructifs et courtois, notamment lorsqu'il est question d'incursions lydanes, sont teintés d'une certaine jalousie et d'un sentiment d'injustice de n'être "pas né à la bonne époque" pour le comte d'Auriale, et d'une légère condescendance pour celui de Peyrefendre.

Ombreval : Les deux Maisons sont unies par une loyauté commune envers la Couronne, mais les marchands explorateurs raffinés de la région d'Ombreval ont du mal à s'entendre avec les guerriers traditionnalistes de Peyrefendre.

Tannebuis : Comme tous les comtes de Peyrefendre, Roland ressent pour le comte de Tannebuis un rejet viscéral. Sebastian de Tannebuis incarne tout ce qu'il exècre : une justice laxiste, la fourberie, l'égoïsme et l'indifférence totale à ce qui se passe en-dehors de ses terres.

Adhaírc : Ce sont deux anciennes Maisons qui ont un grand respect mutuel l'une pour l'autre, même si les comtes de ces deux Maisons ont généralement un caractère assez fort, ce qui peut rendre les négociations compliquées. Le comte de Peyrefendre a pour coutume d'aider celui d'Adhaírc en temps de famine, en lui cédant de la nourriture à un prix très avantageux, tout en ayant la délicatesse de ne jamais le lui faire remarquer. Néanmoins, il regrette que la Maison d'Adhaírc ne se préoccupe pas plus des affaires de la Couronne.

Olthiaìr : Les deux Maisons partagent une loyauté commune à la Couronne et s'entendent bien. Néanmoins, la Maison d'Olthiaìr n'est pas une noblesse de l'épée, et le comte de Peyrefendre le leur fait bien sentir.

Boguèn : Les deux Maisons appartiennent à la même noblesse guerrière, et s'entendent parfaitement bien, chacune se voyant comme un des deux remparts de l'Eiralie et faisant confiance à l'autre pour protéger l'autre.

Sablerive : La mère du comte de Sablerive et celle du comte de Peyrefendre étaient très amies, aussi les deux hommes se sont-ils connus relativement tôt, et ont fraternisé rapidement. Le comte de Peyrefendre a déjà fait appel à des ingénieurs de Sablerive pour réorganiser les défenses de Rossburh, et ils sont donc associés commerciaux en plus d'être amis.

Situation familiale


Le nombre colossal d'enfants et de petit-enfants fait de la Maison de Peyrefendre une Maison solide et à la descendance assurée. Heureusement, d'ailleurs, parce qu'il est de coutume de perdre quelques enfants, notamment mâles, dans les combats face aux Lydanes.

Devise


Mon honneur est ma richesse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maison de Peyrefendre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps des Loups :: Règles et contexte :: La noblesse-
Sauter vers: