AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maison de Boguèn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Loup
Admin

avatar

Messages : 356

MessageSujet: Maison de Boguèn   Mar 21 Mai - 1:28

~ Maison de Boguèn ~
Ismeerlane

Bertrand de Boguèn

fils de Madog de Boguèn

et de Morgane de Waldard, vassale de Sablerive

53 ans, marié avec Adeline d'Ubrön, fille d'Erwin d'Ubrön

Quatre fils et deux filles, tous mariés avec des enfants.

Deux frères et quatre sœurs.

La Maison de Boguèn se décrit comme le rempart Nord de l'Eiralie face à la menace des Suéris. Il s'agit d'une Maison de guerriers francs et directs, qui entretiennent également une flotte de guerre et ont toujours plus ou moins encouragé l'existence d'une milice, même avant les décisions royales récentes, qui n'ont fait que leur donner raison.

Origines et âge de la Maison


Il s'agit d'une Maison noble d'ancienneté relativement importante, de l'ordre de 400 ans. Le premier à être anobli et recevoir un domaine était un général s'étant illustré face aux Suéris. Cette tradition militaire devait se poursuivre à travers les âges, jusqu'à aujourd'hui.

Domaine


Le domaine de Boguèn s'étend au beau milieu des Landes du Crépuscule, légèrement en retrait des côtes. Il s'étendait auparavant jusqu'à la Côte des Brumes, avant l'implantation des jarls suéris. Sa sphère d'influence, en comprenant les vassaux directs et indirects, inclut également les Montagnes du Veilleur et, de manière générale, toute la moitié Nord de l'Ismeerlane.

Ressources


Agriculture
Élevage de moutons et de poneys, ou de chevaux de trait
Pêche (dans le Lac d'Opale et sur les côtes)
Un peu de cuivre et du fer dans les montagnes
Du charbon en abondance

Sujets


Tous les nobles du Nord de l'Ismeerlane

Caractéristiques et particularités


La Maison de Boguèn a une longue tradition guerrière, c'est une noblesse de l'épée, dure et sans concessions, et qui en est fière, excessivement, diraient certains. Ce sont généralement des guerriers et des officiers talentueux, aussi riches en sens tactique et en courage physique que pauvres en diplomatie, qui se définissent comme le rempart nord de l'Eiralie. Néanmoins, ils fréquentent les Suéris depuis très longtemps, ce qui leur donne une attitude ambiguë, entre ouverture aux échanges commerciaux avec les étrangers du Nord, et préparation à la guerre.

Relations diplomatiques avec les autres maisons


Rapport à la Couronne et à la Maison Higden : Le comte n'a pas encore totalement digéré d'avoir dû accepter des Suéris sur ses terres, d'autant que c'est lui qui a dû céder le plus de terrain étant donné que le choix a été fait de donner aux Suéris des territoires situés préférentiellement sur la Côte des Brumes. Cependant, sa colère a eu le temps de s'apaiser, d'autant que les avantages du point de vue de la sécurité sont incontestables. Il apprécie les Suéris assimilés, qui ont sauvé l'un de ses fils, mais hait cordialement les Suéris qui envahissent ses terres, car ils ont tué un autre de ses fils.

Vieu-Roc : La Maison de Boguèn s'est montrée très intéressée par le savoir-faire de Vieu-Roc en matière d'archerie, et de nombreux archers de l'ouest de l'Avranie servent dans l'armée de la Maison de Bogèn, ou sous les ordres de ses vassaux. Les relations entre les deux Maisons sont donc très chaleureuses.

Hauteroc : Comme tous les nobles, le comte de Boguèn n'a que peu d'estime pour des parvenus qui ne sont comtes que depuis deux générations. De plus, il se rappelle que de Kassel contrôle la cité de Borselburg, ville côtière, et trouve que celui-ci pourrait participer activement à la défense de l'ensemble du territoire eiralien, au lieu de se contenter de protéger son bien. Néanmoins, une de ses vassales a épousé Henri de Kassel avant de mourir de maladie, il entretient donc des relations courtoises avec le comte de Kassel, espérant créer un front uni et coordonné de trois comtés face au péril venu de la mer.

Ubrön : A titre personnel, Bertrand de Boguèn et Erwin d'Ubrön s'entendent bien, mais leurs Maisons n'ont pas de vrai lien historique. Néanmoins, Bertrand de Boguèn est marié de longue date à une fille du seigneur d'Ubrön, Adeline, avec qui il s'entend à merveille, et cela rapproche un peu les deux Maisons.

Peyrefendre : Les deux Maisons appartiennent à une même noblesse guerrière et s'entendent donc très bien.

Auriale : Le comte de Boguèn déteste Philippe d'Auriale pour son côté sirupeux et flagorneur.

Ombreval : Les deux Maisons n'ont que des relations très ténues, leur attitude l'une envers l'autre est indifférente.

Tannebuis : Les deux Maisons ont une tradition d'inimitié : Boguèn ne supporte pas l'ambiance malsaine que fait régner le comte de Tannebuis sur son territoire, et il méprise son égoïsme.

Adhaírc : Les deux Maisons s'entendent traditionnellement relativement bien, mais à titre personnel, Bertrand de Boguèn déteste le vieux Connell, père de l'actuel comte d'Adhaírc. Néanmoins, le jeune Eoghan lui a plutôt fait bonne impression, et, pourvu qu'il parle au fils et non au père, les discussions devraient être constructives.

Olthiaìr : Lors de sa jeunesse, Madog, le père du comte actuel, s'est disputé avec Olthiaìr au sujet d'un dédommagement financier lié aux terres qu'avait abandonnées la Maison de Boguèn pour protéger leurs voisins du Slianathaír des invasions suéries. La discussion a dégénéré, et depuis, les deux Maisons ont des relations plutôt tendues.

Sablerive : Durant des années, des décennies même, la Maison de Boguèn et celle de Sablerive se sont serrées les coudes face à la menace suérie. Mais maintenant, entre la diminution de la menace qui prive les Maisons d'un ennemi commun, et les rumeurs sur la nomination prochaine d'un général protecteur du Nord, une compétition s'installe. Elle en est encore au stade de la saine émulation, mais les choses pourraient changer dans les générations à venir. Pour l'instant, les liens familiaux sont encore très forts (la mère de Bertrand de Boguèn est une vassale de Sablerive) et le passé commun reste fédérateur.

Situation familiale


La famille compte suffisamment de fils et de filles, sans compter les nombreuses branches cadettes, pour que sa pérennité ne pose aucun problème.

Devise


Ici je suis, ici je reste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maison de Boguèn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps des Loups :: Règles et contexte :: La noblesse-
Sauter vers: