AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guethenoc Ropartz

avatar

Messages : 65

MessageSujet: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   Mar 18 Oct - 15:44

Prénom : Guethenoc
Nom : Ropartz

Statut : Personne Libre
Origine ethnique: Eiralien

Age : 33 ans
Sexe : Masculin

Histoire :
C'est dans un castelet du nom de Doren, à l'est des Marais de Kevalis, que Guethenoc poussa son premier cri. Il était le cadet d'une fratrie de trois garçons, pour le plus grand plaisir de son père, Childebert. Malgré la petitesse du fief familial, Guethenoc fut entouré de serfs, de nourrices et de valets, comme il seyait à un rejeton de la noblesse, aussi modeste soit-elle. Il apprit à lire, écrire, compter, puis l'âge avançant, à monter à cheval, combattre avec tous types d'armes allant de la hache à la pique, l'héraldique des Seigneuries d'Eiralie, l'histoire de sa famille, et de manière plus raffinée, la danse et la musique, se découvrant une habileté particulière avec un luth entre les mains.
Les années passaient avec une banalité presque lassantes à relater, du moins jusqu'au mariage du frère du Roi Thomas avec une lydane. Un murmure. Un frémissement naquit au sein du Royaume. Une agitation que le jeune Guethenoc ne comprenait pas totalement, mais qu'il ressentait. Il avait vu son père jurer et cracher un glaviot jaunâtre en écoutant le clerc lui lire le message annonçant les noces de Petrus. Les lydanes lui avaient pris un frère et un oeil, et même si le mariage politique était une évidence, la rancune est tenace chez un Ropartz. Pourtant Père n'eut guère le temps de ruminer cette rancune, puisqu'une fièvre l'emporta quelques mois plus tard, faisant de l'aîné des fils, Axel, le nouveau seigneur de Doren. Mère quitta le monde des vivants deux ans plus tard, s'effondrant entourée de caméristes, sans plus d'explication. Orphelin aux portes de l'adolescence, et livré à la tutelle exigeante de son aîné, Guethenoc poursuivit ses divers entraînements.
Seize ans, le bel âge ! Il avait perdu son pucelage entre les cuisses d'une ribaude blonde comme les blés et à la poitrine généreuse quelques mois plus tôt, il était un homme fait, de corps et d'esprit. Et il gagna Rossburh pour s'engager dans l'armée régulière afin de parfaire son éducation martiale et obtenir, un jour peut-être, un poste dans la Garde Royale. C'est pourtant loin de ses terres natales que la suite de sa vie se forgea. Les lydanes menaçaient continuellement les frontières du royaume, et l'entraînement céda la place à la réalité de la guerre. Fini les mannequins de paille et bois, place aux corps faits d'os et de chair, qui hurlent en se faisant transpercer, qui se vident de leur sang quand on les égorgent, qui vous regarde fixement avec leurs yeux voilés même après leur décapitation. Place aussi aux coups reçus, aux bosses, aux ecchymoses, aux cicatrices,à la douleur.
Son ultime apprentissage fut celui d'enterrer ses frères d'armes. Dix ans sur le front, et le voilà à la tête d'une milice paysanne.
Maintenant c'est lui qui menait l'entrainement et les résultats furent probants. Sa troupe de miliciens se distingua en endiguant une tentative de raid sur les Moulins d'Ormans, au nord de Rossburh. La mort du Roi Thomas fut accompagné de celle d'Axel Ropartz dans un accident louche, qui vit une gargouille fraîchement érigée lui tomber sur le crâne en le réduisant à l'état de pulpe sanguinolente, et lorsque son fils répudia ses prérogatives et que le Trousseur de Lydanes accéda au trône, les murmures, nés des années plus tôt lors de son mariage, retentirent de nouveaux, prenant de plus en plus d'ampleur. Guethenoc revint à Doren pour mettre en terre Axel et rendre hommage à son deuxième frère, Adhémar. Il rencontra lors de ce séjour, Bernard de Castel Gaillard, beau-père de son frère- Adhémar avait épousé un an plus tôt, la quatrième fille de Castel Gaillard- qui allait planté les graines de la ruine de la Maison Ropartz et de biens d'autres. Adhémar se montra proche de Castel Gaillard et retourné au front entouré de sa milice, de plus en plus professionnalisée, Guethenoc se forgeait un nom au sein des deux camps.
L'assassinat de Petrus et l'ascension au trône, éphémère mais effective, de Castel Gaillard se prépara sur plusieurs années. Le Traître usant des rancunes des milicens, des vieux seigneurs envers les origines de la Reine, les heurts avec les Suéries, pointant du doigt l'aberration de l'égalité entre hommes et femmes, se constituant un vrai réseau, en faisant miroiter des postes prestigieux et des terres plus grandes à qui voulait le suivre, et mit en place un complot dans lequel la famille Ropartz fut noyé. Adhémar suivrait le père de son épouse aveuglément, Guethenoc, aimé des hommes et respecté, donnerait la crédibilité des armes. Lorsque le moment fut venu de frapper, la milice unie autour de son capitaine, soutint le putsch et contribua à la mener à bien. Quatre jours de paix. Quatre jours de victoire. Puis la Garde Royale frappa, les arrestations ne cédaient la place qu'aux exécutions sommaires pour complicité. Adhémar fut mit au fer, comme Castel Gaillard mais Guethenoc parvint à s'échapper de la capitale. Entouré des survivants de sa compagnie, il fuit vers Doren, alors que les désaveux et les malédictions sur sa famille et son engeance était proclamé officiellement par les crieurs de rue. Plus d'honneur, plus de titre, plus rien, plus que des souvenirs. Il disparut, présumé mort dans les combats qui précédèrent les arrestations.
Il parvint à rejoindre son fief plusieurs mois plus tard. Une ruine calcinée trônait en lieu et place du castelet de son enfance. Une odeur âcre de chair carbonisée flottait encore dans la brume matinale. Il inspecta les ruines avec ses derniers fidèles, et fébrile il inspecta les cryptes, pillées et brulées, elles aussi. Pourtant au creux des ruines, le destin semblait jouer un tour de plus à Guethenoc. La lame avait souffert de l'éboulement du donjon, mais il reconnut la garde de Grêle, l'épée bâtarde de la famille, celle du seigneur de Doren. Il l'extrait la lame de sous la pierre, la contempla et jura de se montrer digne de son port. Au delà de l'honneur, au-delà de l'honnêteté. Il ferait ce qu'il sait faire le mieux, combattre les lydanes et puisque la reine est une lydane, il n'aurait plus de maître. Ses compagnons jurèrent de l'accompagner dans son périple, et ainsi se forma la Compagnie de l'Hydre. Des restes de cette milice de traîtres naquit une compagnie de mercenaires redoutés. Les rangs grossissent petit à petit et Guethenoc met un point d'honneur à l'entraînement de ses hommes et à leur bonne santé. Combats, rapines et viols ont depuis rythmés les jours du dernier Ropartz.

Description physique :
Guethenoc est un homme trapu, culminant à un mètre soixante quinze. Ses cheveux bruns sont coupés très courts pour des raisons pratiques au combat et car une calvitie commence a faire reculer inexorablement son implantation capillaire. Des pommettes saillantes soutiennent des petits yeux marrons qu'un nez puissant sépare. De petits sourcils fins trônent au dessus de ces derniers. Ses mâchoires puissantes dessinent un visage carré et volontaire, presque austère lorsqu'on note la finesse de ses lèvres. Sa voix grave et puissante résonne au-dessus du fracas des armes, lorsqu'il beugle ses ordres au combat, avec facilité. Amateur de bonnes chairs et ce, malgré un entrainement intensif, il n'en garde pas moins un léger embonpoint. Son majeur gauche est amputée d'une phalange, lointain souvenir de ses premiers combats et son corps collectionne les cicatrices de tailles et d'emplacements variés. Il est généralement vêtu de son armure de semi plates et porte Grêle, reforgée, à la ceinture.

Description psychologique :
Guethenoc est de ces hommes qui ont trop vus la guerre pour être tout à fait normal. Là où certains sombrent dans la folie et les cauchemars, Ropartz lui s'est muré dans un goût de l'excès. Tuer lui procure presque du plaisir, un soulagement plutôt. L'argent n'étant qu'un prétexte par dessus lequel il passe parfois pour se livrer à une bonne vieille rapine. Trahis, bannis, honnis, il sait que sa vie peut s'achever dès le lendemain et sans chercher la mort, il ne se prive de rien et se fiche des conséquences. Paradoxalement, il aime la discipline et veille à ce que ses hommes et lui s'entrainent chaque jour. Lettré et instruit dans l'art de la guerre depuis son enfance, il se livre à des manoeuvres tel une compagnie royale. C'est un combattant, certes, mais il n'est pas pour autant un rustre abruti, bien au contraire, il sait faire preuve de réflexion et de sournoiserie, maniant la rhétorique avec autant de talent que sa lame, ce qui lui permet de négocier des primes juteuses pour ses hommes. Sa rancune envers le peuple lydane est tenace et la promesse de cadavres du peuple de l'actuelle reine, ou du moins, lui, la considère ainsi, le met toujours dans une humeur presque joviale.

Allégeances, liens hiérarchiques



Vassal de :
Du plus offrant


Blason :
La Compagnie de l'Hydre possède un étendard représentant Hydre sable sur champ or.

_________________
"Pour l'or et le cul des gueuses !"

Cri de guerre de la compagnie de l'Hydre


Dernière édition par Guethenoc Ropartz le Mer 2 Nov - 18:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guethenoc Ropartz

avatar

Messages : 65

MessageSujet: Re: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   Mar 18 Oct - 15:45

HRP: Je souhaiterais également savoir si il était possible de redimensionner mon avatar qui est tout petit. Merci d'avance Very Happy

EDIT de Loryn : voilà m'sieur...

Edit: Merci bounce

_________________
"Pour l'or et le cul des gueuses !"

Cri de guerre de la compagnie de l'Hydre


Dernière édition par Guethenoc Ropartz le Lun 24 Oct - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guethenoc Ropartz

avatar

Messages : 65

MessageSujet: Re: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   Lun 24 Oct - 0:20

je me permets un petit UP

_________________
"Pour l'or et le cul des gueuses !"

Cri de guerre de la compagnie de l'Hydre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Loup
Admin

avatar

Messages : 356

MessageSujet: Re: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   Mar 25 Oct - 0:53

On ne t'avait pas oublié. Cool


Alors bonne fiche dans l'ensemble. Globalement, il faudra juste (sur la fiche et dans les RP) faire attention à l'orthographe, même si ce n'est pas encore trop méchant.

Sur la fiche proprement dite, quelques retours sur la cohérence par rapport au contexte :

1)En servant à Ombreval, on ne peut pas combattre les Lydanes (Lydanes, pas Lydans hein^^), qui sont dans l'Est. Il n'existe pas d'armée régulière eiralienne. Les effectifs militaires reposent sur l'allégeance à un seigneur, qui peut lui-même faire allégeance à un seigneur plus puissant, etc... Au final, tous obéissent (en théorie... ) à la reine, mais elle ne "possède" que l'armée de la Maison Higden, pas l'ensemble de l'armée d'Eiralie. Sinon, si tu veux combattre les Lydanes, il faut servir plutôt dans l'Est. Les Méridianes sont plutôt tranquilles. Et d'ailleurs, depuis le mariage entre Hild et Petrus, la situation a évolué, ce n'est plus une guerre permanente, plutôt une paix ponctuée d'incursions qui tendent d'ailleurs à se raréfier.

2)Autre point : ton frère ne pouvait pas être le vassal de Castel-Gaillard en étant un seigneur des Méridianes. Castel-Gaillard est un seigneur de l'ouest de l'Avranie (ce qui lui permet d'être géographiquement proche du pouvoir central au moment du pustch). Cela dit, il peut exister des alliances, des liens... qui poussent ton frère à l'aider.

3)Sinon, Axel n'a pas pu mourir d'un accident de chasse en même temps que Petrus. Un accident de chasse qui fait plus d'une victime, ça devient une embuscade officialisée, or là, on parle simplement d'un accident louche.

4)Juste une petite mise au point sur les chefs mercenaires. Il existe un système féodal strict, qui force les suzerains à protéger leurs vassaux. En d'autres termes, tu pourras faire des missions, mais pas te lancer dans une guerre totale contre des seigneurs eiraliens, du moins pas sans en payer les conséquences. Si tu brûles la demeure d'un châtelain et vends ses filles comme putains par exemple, tu as de fortes chances que son suzerain, qui a une armée dix fois plus importante, ne fasse tout pour avoir ta peau. Donc, sois subtil dans tes scenarii militaires.

5)Ce serait bien de préciser un peu plus d'où tu viens, notamment par rapport au seigneur de qui tu dépends. Surtout que si tu as été te faire embaucher à Savril, tu étais au moins voisin d'Aliénor d'Ombreval (présente sur ce forum => liens possibles entre personnages => éventuelles futures perspectives de RP), voire même son vassal. Alors, vassal du voisin, ou vassal d'Ombreval ? (Ombreval étant une Maison politiquement proche de la Maison royale). Mais là, faut voir si tu souhaites toujours incarner un personnage des Méridianes, au vu des infos données ci-dessus.

Voiiiiilà... Quelques modifications, et les portes de ces terres s'ouvriront sans souci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guethenoc Ropartz

avatar

Messages : 65

MessageSujet: Re: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   Mar 25 Oct - 11:17

Je prends bonne note de toutes les remarques. Je vais être absent une semaine pour cause d'IRL chargée mais je mettrais à jour sans souci à mon retour. Je me permets de rebondir sur quelques points bounce

1) Je pensais qu'il y avait un fond d'armée de métier tout de même. Des professionnels, avec la solde, leur armure et tout le bazar. Je vais donc modifier cela. J'avais saisi le côté paix entrecoupée de raids, c'est pour ça que je ne parle pas de gros engagements, ce auxquels je fais reference sont dans mon esprit des petites escarmouches.

2) Je pense garder un lien avec Castel Gaillard (probablement mariage avec une de ses filles, si il en avait ^^)

3) Pour le coup, c'était voulu ... Genre épidémie d'accident de chasse ... Guethenoc n'etant pas sur place, on lui sert une version qui arrange, l'accident de chasse, mais j'ai une liste d'accident dans la poche, je peux changer. Et je ne pensais pas qu'on y verrait un lien entre la mort d'un roi et celle d'un ptit seigneur. En plus, il ptet vraiment mort d'un vrai accident de chasse ^^ Je change sans souci egalement.

4) Bah le but pour moi, c'est tout ce que tu expliques. Traquer, en danger etc ... Et encore, tant qu'on paye la solde, la Compagnie se bat pour son employeur. Le côté brigand qui fait flamber les granges, c'est pour briser l'ennui, mais je revendique le fait d'etre en danger. Je n'irai pas jusqu'a attaquer de front une ville, mais plutot du pillage de bled paumé histoire de se remplir les poches et de se vider les bourses. Je suis plus a la recherche d'un nouveau type de perso a jouer (pour moi) qu'a celle d'un intuable brigand bi classé sauveur des gueux. Si il doit mourrir il mourra, et si je suis embauché je serais pas chiant Very Happy

5) Pour des raisons de facilité et de coherence, je pense transferer le fief à l'Est, et oublier les Meridianes.

Je m'attele aux corrections dès mon retour Smile

_________________
"Pour l'or et le cul des gueuses !"

Cri de guerre de la compagnie de l'Hydre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Loup
Admin

avatar

Messages : 356

MessageSujet: Re: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   Mar 25 Oct - 14:41

Attention, il y a bien une armée de métier, plus qu'un fond, d'ailleurs, vu l'ambiance. Seulement, ce n'est qu'exceptionnellement l'armée royale. Ce peut être l'armée du baron de Mortegarde, du seigneur de Peyrefendre, ou bien de la dame d'Higden (qui se trouve également être la reine, mais elle n'en a pas besoin pour posséder sa propre armée).

Pour l'accident de chasse, c'est juste que la période est assez trouble comme ça, pas forcément la peine d'en rajouter^^
Même si effectivement, un coïncidence est possible, le plus simple est encore de ne pas en abuser.

Pour le reste, tout est OK. Tu nous dis quand tu as fait tes edit, on te donnera les accès.

Si on est de bonne humeur ce qui arrive assez rarement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guethenoc Ropartz

avatar

Messages : 65

MessageSujet: Re: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   Mer 2 Nov - 18:48

Edit fait

Doren, mon fief d'origine se situe près des marais de Kevalis a présent, il s'engage dans l'armée à Rossburh. Castel Gaillard est devenu beau papa du frère et non suzerain. Je pense avoir fait le tourdes modifs si qqchose m'a échappé n'hésitez pas à me le signaler.

_________________
"Pour l'or et le cul des gueuses !"

Cri de guerre de la compagnie de l'Hydre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Loup
Admin

avatar

Messages : 356

MessageSujet: Re: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   Jeu 3 Nov - 1:50

Après une longue réflexion soutenue par quelques pintes de bière (dont le coût te sera bien entendu prélevé), ta fiche est....




*Roulement de tambours*



Acceptée !


Sauf changement d'humeur de dernière minute due une raison impérieuse : plantage serveur, changement de pression atmosphérique, épine de ronce fourrée entre les pattes du Loup.

Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guethenoc Ropartz (Capitaine Mercenaire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bérhar l'Aisin - Capitaine mercenaire
» Chryses de Sybrondil [Marchand et mercenaire] [KATASTROPHE]
» Llywelin Alp Ulmo - Capitaine mercenaire
» Atanae, Capitaine mercenaire
» Alric d'Hortelant - Capitaine mercenaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps des Loups :: Présentation des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: