AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire non écrite d'une bestiole de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loryn

avatar

Messages : 594

MessageSujet: Histoire non écrite d'une bestiole de l'ombre   Mer 25 Mai - 20:44




Non écrite, évidemment.
Parce que je sais pas écrire, idiot.
Enfin, pas encore. J'y travaille. Très fort.
Je sais déjà écrire mon nom, c'est pas si mal. Tout le monde peut pas en dire autant.
Tu sais écrire ton nom, toi ? Fais voir ? T'as pas de plume ? Ah l'excuse de merde.
Tu sais pas et tu veux pas avoir l'air plus ignorant que moi, voilà ce qu'il y a.
Pas de plume, mon oeil.

Bref. Moi je sais. Et j'ai pas de plume non plus.
Mais je vais te monter quand même, avec un bâton, dans la terre.
Tu vois, quand on veut, on peut. Regarde, ouvre-les grand tes grosses mirettes, là...

L... O... R... Y... N.

Na. Tu vois ? Moi quand je dis que je sais le faire, c'est pasque je sais le faire, et quand je dis que je sais pas, c'est que je sais pas pour de vrai. Et toc. Non, me montre pas. M'en fous, en fait, de ton nom. J'aime bien savoir les noms des gens que je connais, et toi j'te connais pas. J'te connais ? Ah ben alors je connais déjà ton nom. Rhô lâche-moi avec ce bâton... Tiens, je le vire. Hop, au revoir bâton.

Donc voilà. Je sais écrire mon nom. C'est récent, c'est pour ça que mes lettres sont encore moches... Bon, t'as eu le temps de voir, j'efface avec le pied, là, parti ce R qui ressemblait à une vieille sorcière bossue... Tu feras comme si c'était un beau R. Hein ? Ah mais si, t'as intérêt. Sinon l'histoire, tu peux te la fourrer où je pense. T'es bien venu pour une histoire ? Ah ben voilà. Alors tu te la fermes et tu m'écoutes, peut-être ? C'est juste une idée comme ça, hein ! Pasque tant que tu caquètes comme toute une basse-cour, moi je peux pas en placer une, et donc ton histoire... Voilà, on s'est compris.

Donc mon R était magnifique.
Merci ! Finalement j't'aime bien.

Euuuh... Bon. L'histoire. Ben... C'est rien de bien fascinant en fait. C'est l'histoire de n'importe qui. L'histoire de tout le monde, ou plutôt, l'histoire de personne. Ben oui... quand t'es juste une tête de plus dans la foule crottée des bouseux, t'es pas vraiment quelqu'un, pour l'histoire, celle du monde j'veux dire. L'Histoire. Avec un grand I. Moi j'ai juste une petite histoire. Avec un petit I. Juste pour moi, quoi. T'as du bol, aujourd'hui je partage. Profite bien, ce sera pas tous les jours...

J'en étais où, moi ? Ah j'avais pas commencé ? Mais si !! Bien sur que si ! Regarde ! Tu vois je mens pas, y'a bien un début d'histoire, là ! Bon, oublie les deux types qui sont venus mettre leur grain de sel et reste concentré sur ce que moi, j'ai dit, et ça te fera déjà un gros paquet d'histoire... Dix-sept ans, environ. Un peu plus un peu moins... je suis pas sûre... Mais c'est pas très important.

L'important ça commence au moment où tout change. Plus ou moins ce moment-ci. C'est ce qui te fais passer de libre-mais-dans-la-merde à esclave-et-encore-plus-dans-la-merde. Tu vois, c'est important ! On est d'accord...

Bon, évidemment ça ne s'arrête pas là. Parce que y'a des gens, figure-toi, ils adorent avoir plus d'un visage. Et moi, je suis tombée sur un comme ça. Si, je t'assure. Va voir ça. Tu vas comprendre ce que je voulais dire. Oh et ça va, hein, fais pas ton choqué. Si t'es puceau tant pis pour toi, ou tant mieux, y'a des chances que ça te fasse de beaux rêves.

De beaux rêves, ouais. Et ça c'est classique, les beaux rêves, ils finissent au matin. Pour moi, pareil. Comme quoi on devrait jamais faire confiance aux gens à plusieurs visages, me diras-tu... C'est tout juste ce que j'ai pensé. Un moment.

Ben oui, j'ai changé d'avis. Pas tout de suite. Il a fallu le temps que je comprenne. Je comprends pas moins vite qu'une autre, faut pas croire, mais bon, quand on me dit rien, forcé, faut le temps que je saisisse ce qu'on veut de moi. Et là il m'a fallu, disons... un petit temps pour avoir assez d'éléments, assez de certitudes. Même si ça veut pas dire grand chose, une certitude, quand on est dans ma situation...

Ceci dit même les soupçons, des fois, ça se confirme. Et avec un peu de temps et de patience, des fois, on reçoit les réponses à certaines questions. Bon, j'admets, la patience, je suis pas super-forte... mais bon, quand j'ai pas le choix, je m'en sors pas si mal...

Bon, y'a bien un moment aussi où les nouveautés arrêtent de tomber comme une averse de mars, et où les choses se mettent tout doucement en place. C'est même là qu'on commence à voir clair. Enfin moi je trouve que plus le temps avance, plus moi j'avance, plus j'arrive à émerger de tout ce torrent qui m'a ballottée dans tous les sens jusque là, et j'arrive à voir où je vais. A cesser de paniquer, à me laisser porter. A éviter des gros rochers et les tourbillons, enfin presque tous...

Maintenant me demande pas où ça m'emmène exactement...
Ca, j'en sais rien.
Encore...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire non écrite d'une bestiole de l'ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'Eärwen [Magicienne]
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» drôle de bestiole
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps des Loups :: Présentation des personnages :: Vos personnages-
Sauter vers: